CREATION DU BATAILLON (article de 1978)

TICKET DU DANCING "LE BOLERO" DU 1er VOYAGE EN TCHECOSLOVAQUIE (1)

COMITE DU PELERINAGE D'AUSTERLITZ (1980)

MARCHEURS A AUSTERLITZ (1981)

CHEZ LES MARCHEURS DU BATAILLON D'AUSTERLITZ (1982)

BATAILLON D'AUSTERLITZ EN TCHECOSLOVAQUIE. (1982)

VINGT-HUITIEME VOYAGE A AUSTERLITZ (2005)

CREATION DU BATAILLON (article de 2006)

 

Titre d'honneur reçu à l'occasion du 20ème anniversaire de la participation aux manifestations commémoratives de la "Bataille d'Austerlitz"

 

 

(1) LA TCHECOSLOVAQUIE EST MAINTENANT DEVENUE TCHEQUIE

 

 

 

 

 

 

Après la sortie exceptionnelle de Paris-Vitrival en 1977 et organisée par le Comité de la Marche Saint-Pierre de Vitrival, le 1er Bataillon d'Austerlitz c'est créé grâce à   Franz Hennaut     et ce, avec des marcheurs de la St-Pierre, de Jumet, Pont-de-Loup, Châtelet, Mettet, Devant-les-Bois, Biesmerée, Soignies, Gosselies, Auvelais,...

Au départ, en 1978, le Bataillon n'avait pas de drapeau et c'est avec le drapeau de la Marche Saint-Pierre que le Bataillon faisait ces sorties.  Le Bataillon avait alors le nom de "Grenadiers de Vitrival" jusqu'en 1982.

Mais c'est en 1981 que le Bataillon reçu son premier et nouvel étendard, offert par Roger Baude. 
La Marraine est   
Claudine Migeot     et le Parrain,   Joseph Paquet.   

Depuis novembre 1978, quelques amis, fervents marcheurs napoléoniens, décident de se rendre en pèlerinage à Austerlitz pour célébrer l'anniversaire de la victoire de l'Empereur Napoléon 1er.

Les déplacements succèdent aux démarches... Trente-neuf candidats se présentent. Notre Président d'Honneur, M. Jean Dumont qui lance ses autocars dans l'aventure, sa présence est toujours fort remarquée.

Décembre 1978      

 

 

 

 

 

Lors du premier voyage en Tchécoslovaquie (1978) , le Bataillon c'est rendu au Dancing

"Le Boléro", voici le seul ticket souvenir.

 

 

 

 

COMITE DU PELERINAGE D'AUSTERLITZ.

Tout comme les 2 années précédentes (78 & 79), le Comité organise un voyage à l'occasion de l'anniversaire de la bataille dite "Des Trois Empereurs". Les participants seront, cette fois, au nombre de 90. Le voyage se déroulera du 28 novembre au 1 décembre 1980.

Le périple se fera en autocars et de nombreuses marches y sont représentées : Vitrival, Pontaury, Franière, Floreffe, Pont-de-Loup, Fosses, Hauvent, Biesmes, Châtelet, Devant-les-Bois, Ligny, Soignies, Charleroi, Jumet, Marcinelle, Biesmerée, Sart-St-Laurent, Florennes, le Roux.

Le 10 novembre 1980 à 20h., à la Salle Patria de Vitrival, aura lieu la soirée préparatoire au voyage 1980. Il se déroulera la remise des médailles et de la remise d'un étendard au comité.

Un film, d'une durée de 1h15 sur le voyage de 1979, sera projeté lors de cette soirée. Invitation à tous.

Temps-Mort - Novembre 1980 - signé Franz HENNAUT

 

 

LES MARCHEURS DE VITRIVAL A AUSTERLITZ.

Comme en 1978 et en 1979, cette année encore, des marcheurs de l'Entre-Sambre-et-Meuse se sont rendus à Austerlitz en Tchécoslovaquie. Les autocars de Jean DUMONT de Le Roux ont emmené 85 personnes sur les lieux de la célèbre bataille. Cette bataille dite des 3 empereurs eut lieu en 1805 et mit en présence les Russes, les Autrichiens et les Français.
Partis de Vitrival, le 28 novembre dans "l'après quatre heures", les deux cars roveliens ont débarqué leurs passagers à Austerlitz 20 heures plus tard.

Le soir, au château de Spilberk, les pèlerins eurent droit à un souper de circonstance, qui fut agrémenté d'un orchestre tzigane.

Le dimanche matin, à 10 heures, eut lieu la cérémonie au monument de la PAIX. Sous une tempête de neige, un grognard a offert un étendard aux soldats-pèlerins; on se serait vraiment crû au beau milieu des steppes...

Pour les chauffeurs, c'est à ce moment qu'ont commencé des aventures inoubliables. Sur la route du retour, vers SLAVKOV, des voitures et les 2 cars furent bloqués dans des énormes congères. Après beaucoup d'efforts et grâce notamment à la bêche du sergent-sapeur, les cars purent continuer leur route, tout en empruntant des champs... Quelques kilomètres plus loin, un des cars a glissé et s'est immobilisé, une roue dans le fossé. Pendant tout ce temps, la tempête sévissait toujours et la température était descendue en-dessous de moins 10 degrés.

Un chasse-neige ainsi qu'un tracteur furent nécessaires pour nous tirer de ce mauvais pas. Le lundi matin fut libre. Après le dîner à l'hôtel SLAVIA, les pèlerins ont repris la route vers la Belgique où ils sont rentrés à Vitrival le mardi vers 19h.30.

Malgré les conditions atmosphériques qui nous ont obligé à annuler certaines cérémonies, les participants se sont déclarés très satisfaits de leur voyage.

Albert KAISIN  (janvier 1981)

 

 

CHEZ LES MARCHEURS DU BATAILLON D'AUSTERLITZ.

 Les membres du bataillon d'Austerlitz ont effectué, comme chaque année, leur long voyage en Tchécoslovaquie du 27/11 au 1er/12/81. Ce voyage était assuré par le "Rovelien" et c'est près de 70 participants qui ont pris le départ.

Partis de Vitrival que le coup de midi, en passant par Vienne, ils atteignaient Wagran en Autriche à 6h. du matin où s'effectuait une 1ère halte avec prestation de près de 5h. L'arrivée à Austerlitz se faisait le samedi 28/11 vers 14h.30 pour défiler dans les rues, se restaurer à l'hôtel Bonaparte et ensuite rallier BRNO et s'installer à l'hôtel Slovan.
Le dimanche 29 était réservé aux manifestations au "Monument de la Paix" sur le plateau de Platzen où les autorités tchèques remettaient médailles et diplômes aux plus anciens participants.

Après une matinée de shopping le lundi, le départ s'effectuait au début de l'après-midi et le retour se déroulait dans les meilleures conditions malgré la neige et le verglas partout présents en Autriche. C'est le mardi 1er/12 que tout le monde rentrait à Vitrival vers 21h.30 en se promettant bien de remettre cela à l'année prochaine pour fêter le 5e anniversaire du Bataillon d'Austerlitz.

Franz HENNAUT  (Temps-Mort de janvier 1982)

 

 

VITRIVAL - AVEC LE BATAILLON AUSTERLITZ EN TCHECOSLOVAQUIE. (1982)

 

Ci-dessus, le dessin représente le monument élevé sur la célèbre plaine d'Austerlitz.

 

C'est pour la 5e fois que les marcheurs du "Bataillon d'Austerlitz" se rendront le 5 décembre prochain en Tchécoslovaquie, afin d'y participer à la commémoration de la célèbre bataille des Trois Empereurs dans la plaine d'Austerlitz où Napoléon vainquit les Autrichiens et les Russes le 2 décembre 1805.

Chaque année, le premier week-end de décembre, les amitiés napoléoniennes internationales et les autorités locales tchèques organisent un pèlerinage du souvenir auquel participe depuis 1978 le bataillon "Austerlitz" mis sur pied à cette occasion.
Cette année, les participants à ce long voyage partiront de Vitrival le 3 décembre vers 14h pour se rendre via Liège, Aix-la-Chapelle, Cologne et Nuremberg vers la frontière autrichienne à PASSAU d'où ils se dirigeront vers Linz, Vienne, Mikoulov et la frontière tchèque pour arriver à BRNO le 4 décembre vers 10h30. Le séjour se prolongera jusqu'au 6 décembre date à laquelle les marcheurs quitteront BRNO vers 16h pour rentrer le lendemain en Belgique.
Entretemps, ils auront participé à des défilés et manifestations officielles à BRNO, AUSTERLITZ et à la ZURANIA où eut lieu la veillée des troupes avant la célèbre bataille.
L'hébergement et les repas se feront à l'hôtel SLAVIA (BRNO) et des visites de musées et de la ville sont prévues durant le séjour. Bref, un beau voyage en perspective pour les vaillants grognards d'Austerlitz.
Nous signalons à nos lecteurs que le mercredi 10 décembre à 19h30 aura lieu à la Salle Patria à Vitrival, une séance d'information sur ce voyage, avec projection de films et de dias relatant les prestations antérieures du bataillon à Austerlitz, Annecy et Deurne (Anvers).
L'entrée est gratuite et le comité vous invite cordialement à assister à cette soirée.

 Gabriel CLOCHERET  - Temps-Mort de novembre 1982

 

 

 

 

Vingt-huitième voyage à Austerlitz

 

Le 2 décembre 1805, dans la campagne de SLAVKOV U BRNA (alors appelé AUSTERLITZ) en Tchéquie (anciennement Tchécoslovaquie), les armées du Tsar de Russie et de François II d'Autriche d'un côté, et l'armée de Napoléon, de l'autre s'affrontent dans ce qui va devenir une des plus grandes batailles militaires et stratégiques de l'histoire. Elle portera l'empereur au panthéon de la gloire et influencera l'histoire de l'Europe toute entière. 200 ans plus tard, la reconstitution historique du bicentenaire de la bataille des trois empereurs fût organisée avec faste.

Durant deux heures, 40 canons utilisant 300 kilogrammes de poussière de feu ont tirés devant plus de 10.000 spectateurs fascinés, des responsables de gouvernement, des diplomates ou des chefs d'Etats. ils ont commémorer cette bataille mais aussi rendu hommage aux 160.000 soldats qui se sont battus et aux 30 000 qui ont trouvés la mort.

Le 1er Bataillon d’Austerlitz de Vitrival pour la vingt-huitième fois était présent pour la reconstitution traditionnelle de la légendaire bataille des trois empereurs.

A part cette reconstitution, le Bataillon de Vitrival rendit les honneurs à d’autres endroits pour d’autres cérémonies;
A TVAROZNA; dépôt d’une gerbe au monument dédié aux soldats Tchèque morts au Santon et à Tvarozna. Le livre d’or fût signé par le Maire, Monsieur Frantisek Kopecky et la compagnie de Vitrival.

A SLAPANICE; Inauguration d’un monument dédié aux Corps médical qui soigna les soldats lors de la Bataille d’Austerlitz. Le verre de l’amitié fut offert par le Vice Consul de la Moravie du Sud et Maire de l’endroit, Monsieur Jan Stechocsky.

A JIRIKOVICE; avec la présence du Maire, Monsieur Josef Paulik, plantation de « L’ARBRE DE LA DEMOCRATIE » offert par la Province du Hainaut (Belgique) et reçu par Mlle Alisson et son père Monsieur Jean-Pierre De Clercq lors de notre visite au château de Monceau S/Sambre et aussi à l’occasion de la nomination de Mlle Alisson comme Présidente d’Honneur du Bataillon.

Cérémonie au monument « NORBERT BRASSINE », (ce monument sert à rassembler  dans une fosse commune tous les ossements découverts dans les terres avoisinantes). En soirée, défilé avec flambeaux pour le dépôt d’une gerbe à la tombe d’un Général Français tombé pendant la bataille de SLAPANICE.

A PRACE; dépôt d’une gerbe à l’intérieur du monument « MOHYLA MIRU ». Une décharge fut commandée par le Conservateur du musée (Une plaque souvenir rappel également le passage du Bataillon en 1978)

Pour finir, dépôt d’une gerbe au Monument de la ZURAN, c’est de cet endroit que Napoléon  commanda ses troupes le 02 décembre 1805.

Voyage fort mouvementé donc mais les participants se sont déclarés très satisfaits. Le Comité actuel est composé comme suit; Présidente d’Honneur : Alisson De Clercq - Président : Franz Hennaut - Vice-président et trésorier : Albert Jacquemart - Trésorier Adjoint : Michel Avaux - Membres : Robert Delobe, Michel Foulon, Pascal Jacquemart et Jean-Claude Wilmot - Relation Publique : Marc Dufour.

Jacquemart Albert - Décembre 2005     

 

   

 

 

Création du 1er bataillon d’Austerlitz

Le 1er bataillon d’Austerlitz est né de l’initiative de quelques membres de la Marche Saint-Pierre de Vitrival.

Au mois d’août 1976, il fut décidé de se rendre de Vitrival à Waterloo dans la nuit du 25 au 26 septembre, pour commémorer le 155ème anniversaire de la mort de Napoléon.  Quarante marcheurs de la localité effectuèrent le parcours "Vitrival-Waterloo" en une marche nocturne de 47 km.

Quelques membres du comité prirent en charge l’organisation. Les démarches nécessaires à cette aventure furent entreprises et mises aux points.

Des autorisations de Bourgmestre des communes traversées furent nécessaire car dans notre groupe, il y avait des fifres et des tambours. Ils eux également les ponts et chaussées qui nous permirent d’emprunter la bretelle "Aisemont-Velaine" qui n’était pas encore en circulation.

Endroit de bivouac, ravitaillement, boissons et service médical, tout s’est très bien déroulé, bon accueil partout, ainsi qu’a l’arrivée à Waterloo. Le retour se fit tout simplement en car après une restauration sur place.

Suite à cette aventure, d’autres idées germaient dans pas mal d’esprits dont : le retour de Paris-Vitrival à pied, plus ou moins 315 kilomètres, avec manifestation aux Invalides, remontée des Champs-Elysées, réanimation de la flamme au soldat inconnu et signature du livre d’or à l’Arc de Triomphe.

Tout cela ne fut pas simple à organiser, car les demandes d’autorisations ne manquaient pas.

- Direction des Invalides pour le dépôt d’une gerbe au tombeau de l’Empereur Napoléon (avec sonnerie au champ).

- Préfecture de Paris avec la présence du Maire.

- Autorisation du Général commandant la place de Paris, des croix de feu pour dépôt de gerbe à l’Arc de Triomphe, la sécurité du territoire, le service départemental, la mise à notre disposition des services de la Police de Paris pour la sécurité du déplacement de notre groupe, et les maires des communes traversées, trouver pour les six étapes suivantes : Paris – Enghien – Rouvres – Villers-Cotterêts - Etouvelles (Laon) – Vervins-Avesnes et Walcourt.

- Des bivouacs-logement, nourritures, la préparation et remise en ordre des endroits mis à nos dispositions fut effectués par notre intendance.

Tout le matériel de cuisine et de logement nous avait été gracieusement prêté par l’institut Saint-Berthuin de Malonne. L’entreprise "Batinorme" de le Roux aujourd’hui disparue, mis à notre disposition deux véhicules pour le transport du matériel.

Pour la préparation de cette aventure,  huit voyages entre Paris et Vitrival furent nécessaires pour avoir toutes les autorisations adéquates.

Le départ pour cette aventure commença à Vitrival le 16 juillet 1977 à 06 Heures, et se termina à Vitrival le 23 juillet 1977 à 17 heures.

A cette époque Max MENIER animateur sur R.T.L. radio de l’émission (les routiers sont sympas)  prévenait les routiers que le groupe se trouvait à tel ou tel endroit.

Après cette épopée, pourquoi ne pas faire plus en se rendant au Monument de la Paix (Mohila-Miru) qui se trouve sur le célèbre champs de bataille des "Trois Empereurs" et qui se déroula le 2 décembre 1805 à Austerlitz qui se prénomme aujourd’hui "Slavkov" en Tchécoslovaquie,  devenue la république tchèque dans les années 1990.

Ce projet fut mis à l’étude, malgré quelques réticents qui ne croyaient pas à sa réussite, pas oublier que c’était un pays de l’Est, donc derrière le rideau de fer.  Tous savaient ce qu’il en était.

 Après une consultation à l’ambassade tchécoslovaque et avoir pris contact avec les amitiés Belgo-Tchécoslovaque, nous avons eux connaissance de tous les renseignements.

Après une visite chez Cédoc qui s’occupait à cette époque de tous les voyages en Tchécoslovaquie, on s’occupa d’avoir les autorisations adéquates pour entreprendre ce voyage.

Il fallait passer la douane en uniforme du 1er Empire, les armes contrôlées par la police à la frontière. Il fallait également déclarer les appareils photos, les caméras etc.., changer de l’argent au bureau de change de la douane (obligation de changer minimum 500 francs belges par personne), et au retour, interdiction de repasser avec des couronnes tchcoslovaques.

Après tous ces renseignements et après avoir reçu toutes les autorisations, le départ pour ce 1er voyage vit enfin le jour le 2 décembre 1978

A cette époque le groupe portait le nom de "Grenadiers de Vitrival" et le garda jusqu’en 1980.

Pour le 3ème voyages, il reçu sur le champ de bataille son Drapeau aux couleurs françaises avec l’inscription "1er bataillon d’Austerlitz 1805" qui est son nom depuis cette date.

Le baptême du Drapeau eu lieu en l’église de Vitrival, le samedi 21 mars 1981.

Le groupe compte à ce jour plus de 130 sorties, la plupart sur les champs de batailles d’Europe, Belgique, Allemagne, Autriche, France, Italie, Tchèquie, Corse, également à l’époque de l'Allemagne de l’Est et, l’île d’Elbe.

Dix participations à la route Napoléon, (Golf-Juan  - Lyon) qui se fait à pied en sept  jours.

En plus de ces sorties historiques, le bataillon va en renfort dans plusieurs  compagnies de l’Entre-Sambre-et-Meuse, ainsi que dans plusieurs cortèges folkloriques en Belgique et à l’étranger.

Tout cela fut organisé avec l’aide de beaucoup de personnes très dévouées, c’est pourquoi nous ne citons personnes, car on risquerait d’en oublier (voir les articles précédents).

Pour terminer ce préambule, une pensée du bataillon à la mémoire des personnes qui nous ont quittées.

Albert JACQUEMART -  février 2006    

 

 

 

 

Titre d'honneur reçu à l'occasion du 20ème anniversaire de la participation aux manifestations commémoratives de la
"Bataille d'Austerlitz"

En Français

En Thèque

 (Cliquez sur l'image)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Austerlitz en 1982

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Contact Webmaster ICI 

Ce site est optimisé pour une résolution graphique de 1024 x 768 
  Copyright © 2005-2017 - 1er Bataillon d'Austerlitz de VITRIVAL (Fosses-la-Ville)  
  Création DURET Guy: 01 décembre 2005
 Mise à jour : DURET Guy et Illustration : JACQUEMART Albert, le 24-04-2017