Programme

 

 

Communiqué: Pratur 2005 - Le 2 décembre 1805, dans la campagne de Slavkov u Brna, alors Austerlitz, les armées du Tsar de Russie et de François II d'Autriche d'un côté, et l'armée de Napoléon, de l'autre s'affrontent dans ce qui va devenir une des plus grandes batailles militaires et stratégiques de l'histoire. Elle portera l'empereur au panthéon de la gloire et influencera l'histoire de l'Europe tout entière. 200 ans plus tard visiteurs et touristes viennent toujours par millier dans la région d'Austerlitz. Pour assister aux spectaculaires reconstitutions historiques, mais aussi se promener dans une belle nature propice au tourisme à bicyclette, découvrir des châteaux ou goûter au vin et à l'amabilité des moraves. D'ores et déjà, Austerlitz prépare la reconstitution historique du bicentenaire de la bataille des Trois Empereurs, qui aura lieu du 2 au 4 décembre 2005. On s'attend déjà à un événement d'envergure!

 

Une reconstitution authentique

Des soldats au cœur de la bataille, l'effervescence d'un camp militaire, les chants des hommes et la fumée des canons s'élevant au-dessus des têtes. A tout cela, la reconstitution traditionnelle de la légendaire bataille des trois empereurs y redonne vie et tout particulièrement l'année du bicentenaire. Le samedi 27 novembre dans le cadre des événements commémoratifs d'Austerlitz - Slavkov u Brna du 2 décembre 1805 (www.austerlitz2005.com), un millier d´enthousiastes et membres des associations historiques vont rejouer en costumes d'époque la bataille qui débutera à 13 heures. Durant deux heures, 40 canons utilisant 300 kilogrammes de poussière de feu vont tirer en cadence devant plus de 10.000 spectateurs fascinés, des responsables de gouvernement ou des diplomates. La reconstitution s'accompagne d'un programme riche et varié mettant en scène des concerts, des expositions, des défilés militaires, une présentation de camp militaire, un feu d´artifice exceptionnel mais aussi de nombreux actes de piété sur les tombes et fosses communes des soldats morts au combat. Un chemin va guider les visiteurs sur le champs de bataille et fournir des dessins de la situation lors du 6 décembre et dresser les portraits de commandants des armées.

Bicentenaire de la bataille des Trois Empereurs

En 2005, Austerlitz va commémorer le bicentenaire d'une des batailles les plus célèbres de l'histoire du monde. Des célébrations exceptionnelles et grandioses se préparent et la ville s'attend à vivre un moment unique. Des milliers de figurants, membres de clubs historiques, du monde entier ont déjà fait part de leur désir de participer aux reconstitutions. Et l'on s'attend durant cette période au nombre exceptionnel de 100.000 visiteurs dont des chefs d'Etats qui vont commémorer une des plus grandes batailles de l´histoire militaire mais aussi rendre hommage aux 160.000 soldats qui se sont battus et aux 30.000 qui ont trouvé là la mort. Des événements clés comme l'arrivée du tsar de Russie ou la rencontre des trois empereurs lors de la signature du traité de paix vont être également reconstitués

 

Histoire

 

L´été 1805, Napoléon concentra son armée côtière dans le camp près de Boulogne dans le but d´accoster l´Angleterre et d´abattre définitivement son ennemi séculaire. Mais les Anglais avec les activités diplomatiques anglaises -et principalement son argent- firent en sorte que Russes et Autrichiens signèrent la troisième coalition contre la France. Ainsi se rencontrèrent le jeune et ambitieux tsar Alexandre et l´empereur autrichien Franz, qui -malgré des difficultés économiques- mena son empire dans une nouvelle guerre. Napoléon réagit vite et son armée, déjà qualifiée de " Grande " ouvrit la marche vers l´est. Les Français trompèrent leurs ennemis et à Ulm renversèrent le noyau de l´armée autrichienne qui attendait passivement sous le commandement du général Macek. Ce fervent militariste attendait l'armée russe dirigée par le général Koutouzov qui, de fait, entendait se rapprocher des deux armées via la Galicie, la Silésie et la Moravie. Le changement de situation après la boucherie de Ulm se traduisit par un avancement tel de l´armée russe qu'à Braunau, Koutouzov orienta son convoi vers Schongraben, Znojmo, Pohorelice et Vyškov et s´écarta du camp de Olšany près d´Olomouc. Sous la direction du prince Murat, les Français occupèrent Vienne, poursuivirent les Russes et occupèrent le terrain entre Brno et Vyškov. L'affrontement décisif ne tarderait plus. Par des manœuvres progressives, les lignes des deux armées se disposèrent entre Brno et Austerlitz (Slavkov) : les lignes alliées d'une part de Pozorice à Telnice, les Français d'autre part de Tvarožna à Sokolnice. Dans les champs de Moravie, au matin du 2 décembre 1805 se tenaient 75.000 Français, et devant eux, 70.000 Russes et 15.000 soldats de l´armée autrichienne. Le déroulement de la bataille, gagnée par Napoléon, fut décrit par des dizaines d´historiens. Maintes légendes naquirent de la bataille la plus sanglante de l'époque, comme celles du fameux soleil d´Austerlitz et des soldats noyés dans les étangs de Žatcany et de Menín. Les 20.000 soldats tombés au champ d´honneur, de terribles souffrances ainsi que les privations des civils furent autant de raisons substantielles pour ériger -un siècle plus tard- le Monument de la Paix et organiser des commémorations.

 

Tradition napoléonienne

 

Cette bataille, qui a pour toujours marqué l´esprit des habitants, fait partie du folklore et de l´inconscient des gens de la région. La bataille elle-même ainsi que les événements qui s´y rattachent sont à l´origine de la tradition napoléonienne locale. Cette idée commença de se répandre en 1905 lors du premier centenaire de la bataille et culmina pendant l´entre-deux guerres, notamment grâce au groupe d´ "amateurs" réunis autour du Père Alois Slovák (1859-1930), prêtre et enseignant à Brno. A cette époque, de nombreuses activités se déroulaient dans la région sur le thème de la bataille, orientées essentiellement sur des commémorations et des fouilles sur l´un des champs de bataille les plus connus de la vieille Europe. S´y déroulait les activités de nombreuses associations, s´y organisait des cérémonies du souvenir et des rencontres, s´y tinrent les premiers essais de reconstitution de la bataille. C´est à cette époque qu'on édifia divers bâtiments (achèvement du Monument de la Paix, mémorial de Žurán, marquage de fosses communes, etc.), et que la butte de Žurán, poste de commandement de Napoléon, devint territoire français. Tout cela constitua pour l'endroit un contexte favorable au tourisme naissant et contribua justement et de façon marquante, du fait de ce lieu culte, au développement de la région.

Malheureusement, la seconde Guerre Mondiale et les quarante ans de communisme interrompirent ce développement prometteur. Il fallut attendre les années 60 pour renouer avec cette tradition, particulièrement grâce à quelques enthousiastes, comme le belge Norbert Brassine. Si une grande détente se fit sentir dès la chute du communisme en 1989, les manifestations étaient alors peu synchronisées, chargées d´intérêts étroits et locaux, sans apport marquant pour développer la région. En 1998, les représentants de la commune de Tvarožna u Brna, de l´Union napoléonienne de République tchèque, de Davay Communications et (depuis 2001) de la ville d'Austerlitz (Slavkov u Brna) engagèrent une politique de coopération , dont émane directement le Projet Austerlitz 2005 ; qui collabore ainsi étroitement avec l'Association d'utilité publique du Monument de la Paix- Austerlitz (Mohyla míru). Celle-ci réunit 24 communes du champ de bataille d'Austerlitz, qui signèrent la convention de coopération jusqu'à l'an 2005, date du bicentenaire de la bataille.

 

Objectifs du projet

 

Les manifestations qui se déroulent sur le champ de bataille d´Austerlitz ne veulent en rien exalter le militarisme ou la guerre. Bien au contraire, elles rappellent en permanence la valeur fondamentale de la vie sur le site de combats acharnés ; elles propagent la connaissance de l´histoire européenne et sa liaison étroite avec cette terre, sur fond de paysage morave. Tous les axes du projet s'entendent à mettre en place des événements d´ordre social, culturel, sportif et autre, et sont destinées à affiner l'industrie touristique et garantir un but d'excursion.
Les auteurs du projet se sont ainsi imposés les objectifs suivants de :

- sensibiliser le grand public à cette période historique et attirer les spectateurs

- entretenir la conscience historique en liant les particularités locales au développement de l´histoire

  occidentale, et ce dans le cadre de la construction européenne.

- inciter à mieux connaître l´histoire et de la culture française par des conférences thématiques et de groupes de

  travail

- concevoir des manifestations attirant aussi bien les touristes tchèques qu'étrangers de façon à soutenir le

  ressort touristique dans cette région.

- soutenir et diffuser toute activité régionale à vocation économico-patrimoniale (préservation des particularités

  historiques ; culturelles, artisanales.

- permettre aux historiens du monde entier et à tout intéressé de se rencontrer et de présenter leurs résultats au

  public spécialisé pour diffuser des informations sur la région.
 

Une partie de ces activités se réalise déjà. Une partie de ces activités se réalise déjà. Le Monument de la paix, le symbole du département de Brno-Venkov, et le champ de bataille lui-même désigné récemment par la région de Moravie du sud comme l'une de ses priorités, ont reçu du département l´accord de lancer et renouveler des projets d'aménagement/modification territorial. La surface appréciable du champ de bataille ( 120 km² ) leur a permis de nouer une série de contacts propices au développement d'événements culturels dans les communes, par des infrastructures propres et/ou collectives. De nouveaux postes de travail ont été créés en gastronomie, dans les logements, la fabrication de souvenirs, etc. A site analogue, on se référera à l´exemple de Waterloo en Belgique, où chaque année 3 millions de touristes visitent la région alors que Slavkov-Austerlitz n´en attire que 300.000. Le principal objectif des parties prenantes est bien de changer cette situation, et d´approcher toute proportion gardée pour l'instant l´exemple de Waterloo.

Moyens

 

Le projet a pour tâche de créer des conditions favorables à la vie sociale et culturelle en région. L'idée principale consiste à poursuivre la tradition napoléonienne d'avant guerre tout en respectant les particularités de la société contemporaine. Les auteurs du projet veulent ainsi développer les volets suivants :

Domaine historico-militaire

Commémoration et reconstitution de la Bataille des Trois Empereurs
La première activité du projet consiste à organiser et à assurer les commémorations à la date anniversaire de la bataille. Ces célébrations durent trois jours et culminent d'une part avec la reconstitution de la bataille et le lendemain le recueillement au Monument de la Paix. Plusieurs organismes attachés au projet y prennent part. Certaines commémorations se déroulent avant la reconstitution, comme le recueillement des unités en uniforme et des représentants politiques et culturels du département auprès des fosses communes. Ainsi celles du cimetière de Šlapanice, de Krenovice. Pour commémorer l'incendie allumé par l'armée française le soir précédant la bataille dans la commune de Jiríkovice, les " Feux de Jiríkovice " brûlent sur la bute de Žurán. Tous les cinq ans il y a aussi des défilés de propagation ainsi que la reconstitution des affrontements dans les villes et communes voisines. Ces actions se déroulant l'hiver, le soir, quand il fait déjà nuit et froid, soulignent leur esprit d'endurance et de respect.

La deuxième activité se concentre nécessairement sur de la reconstitution de la bataille elle-même et ses effets secondaires. Dans le quartier d'hiver, des " amateurs " en uniforme venus des quatre coins de l'Europe présentent leurs efforts mis à préparer durant l'année leurs uniformes, leurs armes et leur entrainement. Le public a ainsi l'occasion de faire connaissance avec ce monde. Les associations militaires historiques se rencontrent aussi, échangent leurs expériences, tissent ou confortent de nouveaux liens d'amitié. La nationalité d'origine des volontaires n'importe pas. On peut rencontrer un Tchèque en uniforme français, un Russe en uniforme autrichien ou un Français en uniforme russe. Cela ne fait que présenter la continuité de l'espace européen. Outre les uniformes, on entend des ordres en français, en allemand ou en russe, et les volontaires y obéissent quelle que soit leur langue maternelle. Ils apprennent l'histoire de leur pays mais aussi celle de l'espace européen, ainsi impliqué historiquement. Cette atmosphère marque aussi le public qui, souvent par un temps glacial ou pluvieux, entend toutes sortes de langues de la vieille Europe, des chansons militaires et sentent la fumée, la poudre, les chevaux. L'heure de la reconstitution approchant, l'attente du public et des soldats va croissant. Vers une heure de l'après-midi, en général, des coups de canons ouvrent la plus grande des reconstitutions de batailles napoléoniennes du monde. Plus de 1000 hommes en uniformes, plus de 40 canons tirent pendant deux heures environ 500 kg de poudre. Avec plus de 10.000 spectateurs, des représentants de la vie politique tchèque, des ambassadeurs ou leurs délégués des pays illustrant l'art militaire de l'époque napoléonienne, la bataille est prête à se dérouler. Ce n'est qu'en face de rangs d'infanterie en train de tirer ou d'affronter les coups de canons que certains spectateurs se rendent compte de la terreur des batailles il y a deux siècles. Le lieu authentique lui remet aussi nettement en mémoire la mort de nos ancêtres il y a deux siècles.

La reconstitution une fois terminée, les unités rejoignent la ville d'Austerlitz (ainsi s'achève le programme du samedi) marquée par l'entrée triomphale de Napoléon, le défilé des unités dans le centre historique de la ville et la soirée au château baroque de la famille Kounitz, close par un feu d'artifice.

La troisième phase se tient dans la chapelle au Monument de la Paix près des collines de Prace. Là, précisément sur le lieu le plus sanglant de la bataille, une minute de silence suivie d'une courte prière rendent hommage aux 20.000 morts.

Des soldats dans les divers uniformes présentent l'art militaire, ainsi qu'à l'occasion des Journées napoléoniennes d'Austerlitz, des inaugurations de monuments, des anniversaires fondateurs des communes et de nombreuses visites touristiques.

Le champ de bataille est protégé sur 120 km2par un décret du Ministère de la culture. Une partie de la butte de Žurán est territoire français. Des milliers de touristes y viennent du monde entier. Ils découvrent des lieux célèbres et méconnus trempés du sang du 2 décembre 1805.

Domaine historico-scientifique - Conférences et colloques

Le conseil scientifique du projet souhaite soutenir les travaux des historiens sur la région. Il replace le thème de la bataille et le contexte au début du XIXe siècle dans une discussion scientifique plus large. Il veut susciter la collaboration entre les effectifs scientifiques et pédagogiques de la région de Brno - un des grands centres d'enseignement de République tchèque, où siègent diverses écoles supérieures et universités, toutes susceptibles de devenir des centres d'études de cette époque et de contribuer ainsi à la découverte générale des liens historiques dans le cadre de l'Europe en cours d'intégration. Un travail commun entre spécialistes et amateurs d'Histoire avec les municipalités représentant la vie contemporaine de la région peut créer une extraordinaire conscience du caractère historique du terrain, et aboutir au développement des communes limitrophes du champ de bataille d'Austerlitz. Le calendrier des manifestations ainsi que le projet jusqu'en 2005 prouvent que les parties prenantes en prennent conscience.

Calendrier des rencontres passées:

Conférence de la section Tchèque de la Société
Napoléonienne Européenne :
Stratégie et opérations des armées vues à travers des reconstitutions actuelles.
Rencontre de commandants et de représentants des unités historiques
Napoléon et l'idée européenne
Séminaire pour professeurs et étudiants en Histoire ; organisé conjointement par le Centre d'histoire religieuse de la Conférence épiscopale à Vránov près de Brno et la Faculté de Pédagogie de l'Université Masaryk à Brno.

 

2003

Napoléon et la question religieuse
Séminaire pour pédagogues et étudiants en théologie ; plus spécialement sur le Concordat de 1801 ; organisé conjointement par le Centre d'histoire religieuse de la Conférence épiscopale de Vránov près de Brno et la Faculté de théologie Cyril et Méthode de l'Université Palacky à Olomouc.
Cambacérès et le Code civil
Séminaire pour pédagogues et étudiants en droit ; organisé conjointement par le Centre d'histoire religieuse de la Conférence épiscopale de Vránov près de Brno et la Faculté de droit de l'Université Masaryk de Brno.

2004

Le rayonnement français au siècle des Lumières I
Les rationalistes de Moravie et leur attitude envers la France.
Le rayonnement français au siècle des Lumières II
La littérature française à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle dans les bibliothèques des châteaux de Moravie et son rôle dans la vie régionale.
Le rayonnement français au siècle des Lumières III
La France hors de la France - les émigrés français pendant la Révolution et sous le Ier Empire en Bohême, en Moravie, en Silésie et leurs archives.
Le rayonnement français au siècle des Lumières IV
Perception et influence de l'architecture, de la peinture, de la sculpture et de la musique françaises vers 1800 dans les pays de Bohême.

Pour l'année 2005

Sont en préparation deux colloques internationaux sur les questions militaires de la Bataille d'Austerlitz et les aspects socio-historiques de l'Europe napoléonienne.
Ce travail est lié aussi à celui du serveur d'information Austerlitz 2005. En 2002 un groupe d'amateurs commença à adapter le serveur pour permettre aussi bien au large public qu'aux professionnels, aux écoles etc. de se servir des dossiers historiques issus du travail scientifique mené par le projet et créer une base de données pour leurs éventuels travaux. Cela devrait constituer pour tout le monde un moyen d'accès aux sources et aux découvertes. Les auteurs ont pour but d'organiser un serveur similaire aux serveurs étrangers ; de façon à devenir une plate-forme de discussion et de connaissance pour ceux qui s'intéressent d'une façon ou d'autre à l'Histoire de cette époque ou qui veulent visiter le champ de bataille d'Austerlitz.

Côté socioculturel

Le thème de la bataille et des célébrations donnent l'occasion de réaliser beaucoup d'activités socioculturelles, répondant plus au moins au caractère du projet. Ainsi cette année, pendant un tournoi de golf à Austerlitz, s'est créée une tradition de collaboration, de même que fut inaugurée la participation régulière du projet aux Jeux Napoléoniens organisés à Austerlitz, à l'occasion de l'anniversaire de l'Empereur.

Côté religieux

Les auteurs se rendent compte de la portée des événements sur la vie intellectuelle régionale. Les fosses communes, l'immense souffrance des gens de toutes confessions, renferment un profond message spirituel. C'est le Père Alois Slovak qui, saisissant ce message au début du XXe siècle, initia la construction du Monument de la Paix. La vie quotidienne des gens autour du champ de bataille contient la tradition de la bataille - ses légendes, la simple compréhension et la prière. Chaque année, dans la chapelle du Monument de la Paix est prononcée une messe pendant laquelle on dépose dans l'ossuaire les restes récemment découverts. Pendant les commémorations seront aussi dites des messes pour les militaires en campagne et une célébration œcuménique destinés aux morts de cette bataille. Les cloches des toutes les communes concernées annonceront la fin de la bataille. Jadis, en 1805, sur ces champs, la France -symbole de la nouvelle culture occidentale- affronta l'armée autrichienne de la monarchie catholique habsbourgeoise d'Europe centrale et celle de la Russie orthodoxe. La République française née de l'expérience dramatique et exceptionnellement douloureuse d'une guerre civile et du combat des coalitions des monarchies traditionnelles ancra définitivement son caractère laïc dans la Constitution le 27 octobre 1946. Une partie non négligeable du projet devrait s'attacher à rechercher et à comprendre les racines et les idées de la nouvelle société laïque et ses rapports avec le christianisme.

Côté coopération locale

A long terme, le projet veut entrer en collaboration avec des institutions semblables à l'étranger dans le but d'échanger expériences et connaissances, pour s'enrichir ainsi mutuellement, ranimer l' infrastructure, les services et les entrepreneurs proches du site de la bataille avec ses villages, ses villes et ses communes. Une autre partie consiste à préparer des activités dans le cadre de l'UE et ses structures, et à participer aux actions de la Communauté européenne. Cette démarche ne concerne pas seulement des organes conseils mais aussi d'autres institutions qui peuvent préparer notre accord avec la Communauté.

Participants

Le Projet Austerlitz est déjà bien implanté dans la vie socioculturelle tchèque ainsi qu'à l'étranger, comme en témoigne la liste suivante (fondateurs exclus) :

Institut d'histoire militaire de l'Armée tchèque
Institut d'histoire de l'Académie des sciences de la République tchèque
Centre d'histoire religieuse de la Conférence épiscopale de République tchèque à Vránov près de Brno
E.N.S. - European Napoleonic Society

Le Projet a récemment pris contact avec La Fondation Napoléon et la Revue du Souvenir Napoléonien. Ces deux organes figurent parmi les sociétés les plus prestigieuses du monde.

Beaucoup d'entreprises commerciales et industrielles prennent part au projet surtout dans le financement des célébrations et des travaux. Par exemple :

Le ciment Ceskomoravský cement, a.s.
Le parc des expositions Brnenské veletrhy a výstavy, a.s.
Kooperativa, a.s.
La chaîne nationale Ceská televize est aussi un partenaire traditionnel.

Reconstitution de la Bataille des Trois Empereurs

 

Bicentenaire de la bataille.

Les commémorations seront de facto monumentales à l'occasion du bicentenaire de la bataille d'Austerlitz. Plus de mille membres de Clubs d'histoire militaire du monde entier sont déjà inscrits.

 

Opérations - Les préparatifs du Projet Austerlitz 2005 culmineront avec le bicentenaire de la bataille d'Austerlitz. Les organisateurs voudraient profiter de leur expérience et effectuer plus de célébrations par rapport aux années précédentes. Des agences de voyage, des associations historiques ainsi que diverses ambassades s'annoncent déjà. Les organisateurs supposent que la région de la ville d'Austerlitz pourrait être visitée par 100.000 spectateurs, dont un milliers d'acteurs pour la reconstitution et les célébrations annexes. On suppose que cet événement se déroulera sur plusieurs niveaux:

 

Niveau de société - nombre de représentants et de chefs d'état ou de gouvernement visiteront cette région

 

Niveau d'histoire militaire - la plus grande reconstitution en Europe. On suppose la participation de 5.000 hommes amateurs et volontaires du monde entier. L'action se déroulera sur divers lieux en reconstituant des moments essentiels de l'époque, notamment l'arrivée du tsar et de l'empereur autrichien à Austerlitz, après quoi il y aura quelques affrontements locaux et enfin -point culminant- la bataille générale. Ce sera ensuite l'arrivée de Napoléon à Austerlitz, et la rencontre des trois empereurs signant l'armistice au château.

 

Niveau spirituel - des messes seront dites pour les militaires en campagne, ainsi qu'une messe solennelle œcuménique et une messe aux morts de cette bataille. Les cloches de toutes les communes voisines du champ de bataille annonceront la fin du combat.
L'action en 2005 devrait en principe amorcer le développement de la région puis en répandre la renommée ainsi que celle de la République tchèque dans le monde entier.

 

Budget 2005

Chaque année, le budget s'élève à environ 3 millions de couronnes tchèques. L'année 2005 faisant exception, on compte d'ores-et-déjà 10 millions de couronnes tchèques.

Restitution des frais des clubs d' histoire militaire (transport, pension, hébergement pour 1500 personnes) CZK 1.500 000

Frais d'exploitation (clôtures, tribunes, signalisation routière, surveillance, service d'ordre, munitions, rangement, transport des spectateurs, assurance des soldats et des spectateurs) CZK 1.000 000
publicité (affiches, prospectus, serveur Internet - services annuels payants des annonces, etc. ) CZK 500 000

 

Total: CZK 3.0 million

Conclusion

Le Projet Austerlitz 2005 a le profil d'un événement non lucratif. Les institutions et les personnes y participent parce qu'elles savent qu'il faut surmonter les obstacles ressemblant à des intérêts privés ou locaux visant au court terme. Il est nécessaire de les vaincre pour pouvoir établir des liaisons et coopérations stables à long terme. La région dans laquelle nous vivons le mérite.
 

Programme d' "AUSTERLITZ 2005"
 

Dimanche 25 novembre :

10:00-11:30 : Stoky u Jihlavy - escarmouche à Stoky

13:30-15:00 : Jihlava - escarmouche et occupation de la ville de Jihlava

Lundi 28 novembre :

09:00 : Jihlava - rassemblement, parade et départ du 8e régiment d'infanterie de ligne du corps de

Bernadotte de Jihlava vers le champ de bataille d'Austerlitz

Mercredi 30 novembre :

12:00-19:00 : Vyskov - patrouilles et gardes sur la place de Vyskov, feux de bivouac

15:00-21:00 : Vyskov - foire de l'époque devant le musée de Vyskov

15:00-21:00 : Vyskov - camp de l'époque, démonstration de la vie de camp de l'époque

18:00-19:00 : Vyskov - programme d'accompagnement devant le musée de Vyskov (présentation de mode

de l'époque, musique)

19:00-20:00 : Vyskov - escarmouche entre les Coalisés et les Français sur la place, occupation de la ville

Jeudi 1er décembre :

09:00 : Vyskov - départ de la colonne, avec les chevaux et fourgons

09:00-16:00 : Rousinov - marche de guerre avec les chevaux et fourgons vers Rousinov

15:00-19:00 : Rousinov - patrouilles et gardes sur la place de Rousinov, feux, foire de l'époque

16:00-21.00 : Rousinov - camp de l'époque, démonstration de la vie de camp de l'époque

19:00-20:00 : Rousinov - escarmouche entre les Coalisés et les Français sur la place, occupation du village
Vendredi 2 décembre :

09:00 : Rousinov - départ de la colonne, avec les chevaux et fourgons

10:00-17:00 : Rousinov - marche de guerre avec les chevaux et fourgons vers Tvarozna

17:00-18:00 : Tvarozna - occupation du village de Tvarozna par les armées Française et Austro-Russe,

dressage du camp

16.45-17:00 : Slapanice - acte de recueillement au cimetière

17.00 : Austerlitz (Slavkov u Brna) - concert de piano de Igor Ardachef

17:30-18:00 : Zuran - feux de Girzikowitz

18:00-18:30 : Jirikovice (Myslivna) - feux de Girzikowitz, défilé des troupes

19:00-20:00 : Krenovice - marche aux flambeaux des troupes, acte de recueillement aux fosses communes

près du village

20:00-21:00 : Austerlitz (Slavkov u Brna) - marche aux flambeaux du régiment Kaunitz-Rietberg, acte de

recueillement à la tombe du chancelier W. A. Kaunitz

19:30-20:00 : Tesany - acte de recueillement, hommage aux tombés dans la bataille

Samedi 3 décembre :

09:00-12:00 : Slapanice - bourse des militarias

09:00-09:30 : Champ de bataille d'Austerlitz - les rassemblements solennels des troupes dans les villages

10:00-10:30 : Tvarozna :: acte de recueillement - pose de couronne au monument à Tvarozna

09:00-17:00 : Tvarozna (champ de bataille sous le Santon) - foire de l'époque, programme

d'accompagnement sur le champ de bataille, kiosques à rafraichissement

09:00-13:00 : Tvarozna - camp militaire sur le champ de bataille

09:00-13:00 : Tvarozna - escarmouches locales, marches, occupation du village, préparation pour la

bataille, manœuvres sur le champ de bataille

13:00-14:30 : Tvarozna (sous le Santon) - reconstitution de la bataille d'Austerlitz

14:30-15:30 : Tvarozna (sous le Santon) - défilé des armées, lecture de la proclamation de Napoléon

16:15-17:15 : Tvarozna (sous le Santon) - Symphonie Austerlitz 1805, spectacle multimédia, feux, canons,

instruments à percussion

19:00-20:00 : Austerlitz (Slavkov u Brna) - défilé solennel des armées sur la place de la ville

19:30-22:30 : Brno - Théâtre national - Sergei Prkofief: Guerre et Paix - opéra

19:00-22:00 : Champ de bataille d'Austerlitz - bivouacs dans les villages, marches, rafraichissement, feux

d'artifice

Dimanche 4 décembre :

09:00-17:00 : Slapanice - foire de l'époque sur la place

10:00 : Krenovice - Inauguration de la statue du général Kutuzov

12:00-13:00 : Prace - Monument de la Paix - rassemblement solennel des armées, acte de recueillement,

hommage aux tombés

14:00-14:30 : Blazovice, Krenovice, Zbysov, Prace - acte de recueillement au carrefour au calvaire

19:00 : Brno, théâtre Reduta - Bal impérial (entrée du public limité)

Du 2 au 4 décembre :

tous les jours:

Vielle Poste : bivouac de l’époque, musée, maison de poste historique

Krenovice : bivouac de l’époque, restaurant

Tesany : bivouac de l’époque

09.00-17.00 Prace : Monument de la Paix, exposition dans le Musée

 

 

 

 

 

   Contact Webmaster ICI 

Ce site est optimisé pour une résolution graphique de 1024 x 768 
  Copyright © 2005-2017 - 1er Bataillon d'Austerlitz de VITRIVAL (Fosses-la-Ville)  
  Création DURET Guy: 01 décembre 2005
 Mise à jour : DURET Guy et Illustration : JACQUEMART Albert, le 16-11-2017